La première réunion eut lieu le 15 avril 1971. Elle était organisée par Raymond Rollinger qui s'est chargé de rédiger, tirer les affiches et les distribuer. Cette réunion avait pour but de trouver assez de monde pour créer un club de rugby à Pertuis. Placée sous la Présidence d'André Borel, actuel Député-Maire de Pertuis, elle a connu un grand succès. Grâce à l'encouragement des présents, il a été décidé de nommer un bureau provisoire afin de convoquer une Assemblée Générale pour lancer le club et lui donner un nom.L'Assemblée Générale a eu lieu le 17 avril 1971. Le bureau provisoire a été reconduit et le club est devenu le 'Rugby Club Pertuisien'.

 


 

Le bureau a été complété par un Vice-Président, un Secrétaire Adjoint, un Trésorier Adjoint et de nombreux assesseurs. Le Président a chargé le Secrétaire Général d'élaborer les statuts, le règlement intérieur et un compte rendu de réunion. Une nouvelle Assemblée Générale s'est réunie 8 jours après, pour approuver les statuts, règlement intérieur et compte rendu. Toutes les démarches administratives ont été effectuées en temps utile. Le RCP pouvait démarrer la saison 71/72.


Dans une région où le football est roi, le Rugby Club Pertuisien existe depuis 30 ans, après de débuts "galère" et grâce à une équipe motivée par le rugby et aussi par le bricolage... Les deux premières saisons (71/72 et 72/73), le RCP jouait à Cadarache (25 km de Pertuis). Ensuite le stade avenue de Verdun à Pertuis a été attribué au club. Ce stade a été aménagé par les membres du club : enlever les pierres du terrain, semer de la pelouse, l'arroser, la tondre, construire deux vestiaires qui n'avaient de vestiaires que le nom. Tout ceci avec pour tout véhicule un camion frigorifique.Après tous ces travaux le stade de Verdun est devenu celui du collège Marcel Pagnol et nos valeureux rugbymen ont été installés au Farigoulier. Mais pendant une saison les joueurs ont dû disputer leurs matches à Bonnieux donc faire 70 km aller-retour. Enfin la saison 78/79 a eu lieu au Farigoulier. Verdelli, Marsol et Reig ont effectué le premier traçage. Deux baraques Algéco servaient de vestiaires, pour la douche un robinet d'eau froide à l'extérieur. En 1980 des vrais vestiaires ont été construits avec douches et club house
palmares.jpg